On a vu “En quête de sens”

par | 15 Mar 2021 | Les ateliers

A la veille des vacances de Noël, la classe des Terminale Accueil du Lycée Dassault découvre « En quête de sens », le film documentaire de Marc de la Ménardière et de Nathanaël Coste, sorti en 2015. Ce film a remporté un vif succès en France, et a été amplement programmé ces dernières années. 

Argument du film :

« En Quête de Sens » c’est d’abord l’histoire de deux amis qui se retrouvent après 10 ans et que tout oppose.. Marc exporte de l’eau en bouteille à New York, Nathanaël travaille lui dans la gestion collective de l’eau. Les deux amis se retrouvent juste avant le début de la crise de 2008 qui sera comme un détonateur. Marc cloué au lit après s’être cassé le pied finit par visionner les documentaires laissés par son ami, il prend alors conscience qu’en exportant de l’eau minérale, il fait lui aussi partie du problème…

Pour comprendre d’où vient la logique prédatrice du système et chercher des pistes de solutions, ils vont aller rencontrer ceux qui construisent le monde de demain. Cette aventure va remettre en question tous les fondements de leurs croyances, ainsi que les nôtres.

La classe, qui ne savait pas particulièrement de quoi il s’agissait au préalable, a découvert le film avec une grande diversité de réactions : certains ont été étonnés, un peu perplexes, tandis que d’autres se sont montrés bouleversés. Beaucoup d’entre eux n’étaient que très peu habitués à réfléchir aussi explicitement sur le sens de leur vie en tant que jeunes êtres humains, sur les sociétés globales telles qu’elles sont régies aujourd’hui (globalisation économique, flux de biens et de personnes, inégalités, pollution, rythmes de vie accélérés, destruction des écosystèmes, croissance des villes jusqu’à devenir des mégalopoles, etc.), mais aussi sur des futurs souhaitables à construire pour leur vie d’adulte : comment vivre en harmonie, en parvenant à la justice sociale et environnementale? Étonnamment, quelques jeunes ont témoigné d’une petite résistance face à une telle introspection, et à leur réelle capacité à agir… le débat qui a suivi n’en a été que plus riche. Parfois, être campé dans ses certitudes peut s’avérer réconfortant, et se questionner comporte le risque de vaciller, de bousculer ses repères. C’est précisément l’un des objectifs d’Ecocito que de susciter cet élan de pensée et d’action… Tous en sont ressortis avec de nouveaux questionnements, et la suite de nos séances a trouvé une nouvelle dynamique!